L’œuf Centre d’études

L’Œuf, centre d’étude, est un collectif d’architectes, sculpteurs, designers, et mosaïstes, qui apparaît au début des années 1960. Ils ont réalisés ensemble plus de 200 mosaïques très colorées, notamment pour des halls d’immeuble et des lieux publics. 

Atelier pluridisciplinaires l’Oeuf est au départ animé par les architectes Jean Piantanida, Pierre Puccinelli, Roger Brusetti et les mosaïstes Charles Gianferrari, Lazaretto, Pighin, Ferdinando Staffetta et Sergio Moruzzi.

Cercle, carré, triangle, ellipse, losange, tesselles de marbre, terre cuite, pierre dure, ou pâte de verre, “l’Œuf” se lança d’abord à Strasbourg et Grenoble avant que Paris ne devienne aussi leur terrain d’intervention.

Cet excellent ouvrage, épuisé hélas, et donc difficile à trouver relate et illustre comment l’œuf a renouvelé l’art de la mosaïque en le situant dans le mouvement de l’abstraction géométrique et du cinétisme, utilisant des techniques millénaires avec une écriture plastique contemporaine.

LA MOSAÏQUE CONTEMPORAINE L’OEUF CENTRE D’ÉTUDES

Marc Gaillard

  • Massin 16 Août 2007

D’autres sources :

https://www.henrietcatherine.com/2019/03/the-mosaic-comebackfocus-on-collectif.html

http://astudejaoublie.blogspot.com/

Street art et mosaïque – EMEMEM

Connaissez vous Ememem ? C’est un artiste connu pour son art urbain qu’il intitule « flacking ».

Cela consiste à boucher les nids-de-poule ou autres dégradations de la chaussée comme des fissures avec de la mosaïque.

On trouve ses œuvres principalement à Lyon mais aussi dans les rues de Paris, Turin et Milan.

Voici un petit florilèges de ses créations. Une façon originale d’embellir le bitume et de mettre des couleurs dans nos villes.

Pour découvrir les œuvres de cet artiste, allez visiter son site et sa page Instagram :

https://www.ememem-flacking.net/ et https://www.instagram.com/ememem.flacking/


Mosaïque couleurs et cuisine

Je vous livre ici les ingrédients de cette mosaïque, de tomates, multicolore signée Stéphanie Le Quellec du restaurant La Scène à l’Hôtel Prince de Galles.

Réalisation

  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 2 min
  • Difficulté : Facile
  • Type de plat : Entrée

Ingrédients

pour 4 personnes

  • 6 belles tomates de couleurs différentes (green zébra, cœur-de-bœuf, ananas)
  • 50 g de vinaigre balsamique
  • 10 g d’olives Taggiasche
  • 5 g d’amandes fraîches
  • 5 g de ciboule ciselées
  • 5 g de petites feuilles de basilic
  • 5 g de feuilles de marjolaine
  • 25 g de fraises des bois
  • 1 burrata
  • Huile d’olive
  • Sel fin, fleur de sel et poivre du moulin

Préparation de la recette

Préparation de la burrata

Détailler la burrata en carrés de 12 x 12 cm, déposer sur les assiettes. Assaisonner de sel, poivre et huile d’olive.

​Chauffer doucement le vinaigre Barolo pour le faire réduire puis le passer au pinceau sur les carrés de burrata.

Préparation des tomates

Laver les tomates, les tailler en carrés de 3 cm de côtés sur 1,5 cm d’épaisseur. Assaisonner avec le sel fin et la fleur de sel.

Finitions et dressage

Disposer les tomates en mosaïque sur la burrata en alternant les trois couleurs.

Parsemer basilic et amandes sur les tomates vertes, olives et cébettes ciselées sur les tomates rouges et enfin fraises des bois et marjolaine sur les tomates jaunes.

Bon appétit !

Pour le plaisir des yeux une petite mosaïque de tesselles comestibles